Le cheval espagnol est l'une des plus anciennes races de chevaux. Des peintures rupestres le représentèrent déjà vers 20 000 avant JC et des recherches récentes ont démontré qu'il descendait directement du cheval préhistorique.
Il y a 6000 ans, la cavalerie ibérique, reconnue pour son efficacité devait beaucoup à ses excellentes montures. Les cavaliers montaient d'une main, rênes détendues et leurs chevaux l'air relevé, le postérieur bien engagé, répondaient avec fulgurance et réactivité.
Pendant leur longue domination de la péninsule ibérique, achevée au 5ème siècle après JC, les romains ont établi les 1er haras bien organisés pour la reproduction du cheval espagnol. Sa puissance, sa célérité et sa remarquable capacité d'apprentissage en faisaient le compagnon idéal de l'homme.
Plus tard, les montures espagnoles de Christophe Colomb, furent les premiers chevaux à mettre pied sur le continent américain.
On doit à des moines chartreux qui élevaient des chevaux espagnols depuis le 15ème siècle d'avoir préservé cette race en élevant purs et en désobéissant aux ordres de Napoléon qui avait ordonné de les croiser avec des chevaux plus grands et plus lourds (Hollandais & Napolitains).